Congres : la confédération des Juniors Entreprises marocaines (CJEM)

13217377_1113388038684246_6237724491623511168_o

    Dans une dimension purement entrepreneuriale, et avec une vision à long terme, la Hassania Junior Entreprise a organisé le samedi 21 mai un congrès autour de la création d’une confédération des JEs marocaines, dont le but ultime était de discuter les difficultés rencontrées par toute JE marocaine, aussi se focaliser sur la confédération comme la solution la plus fiable à la majorité de ces problèmes, et enfin la proposition de l’organisation interne de la confédération. Et ce, avec la présence du grand entrepreneur M. Ibrahim Bennouna, des membres du bureau exécutif des juniors entreprises de l’EHTP, l’ISCAE et l’Ecole Centrale de Casablanca, dans les locaux de l’Ecole Hassania des Travaux Publics.

    Ce congrès, qui a connu l’intervention de tout membre présent ce jour-là, vise principalement à décortiquer le principe de la confédération, à chercher à surmonter les obstacles rencontrés par les JEs qui demeurent des défis méconnus, afin de promouvoir un esprit entrepreneurial au sein des écoles supérieures, vulgariser le mouvement auprès des entreprises et développer le réseau des JEs.

    De ce fait, la programmation de cette demi-journée aussi bien importante pour toute Junior Entreprise marocaine a été conçue de manière à faire un tour complet de la Junior Entreprise, d’une façon flexible, brève et fructueuse.

    Effectivement l’organisme interne de la CJEM a été proposé et un comité de lancement a été élu pour établir la feuille de route de la confédération et veiller sur la mise en action de celle-ci tout en respectant la charte sur laquelle les juniores entreprises se sont mis d’accord. De plus, une réunion avec un fiscaliste, juriste et un ancien de la confédération des juniors entreprises françaises s’est avéré nécessaire afin de discuter les modalités fiscales et juridiques de la confédération.

Comments are closed.